Hospitalisation J+1

    Me voici hospitalisée en  clinique psychiatrique. Après un long délai d’attente, j’y suis entrée hier avec soulagement. Soulagement car cette prise en charge signifie que je vais enfin pouvoir cesser de me faire du mal (avec l’hyperphagie boulimique, la léthargie, les idées suicidaires…).

       Pour le moment, ce qui me frappe le plus, c’est :

    Les entretiens avec les psychiatres : je n’en ai vu que 2 (le premier lors de ma pré-admission, le second lors de mon admission) et ils m’ont donné la rare impression de réellement s’intéresser à moi. L’heure ne compte pas. On sent qu’ils prennent le temps. Les entretiens n’ont pas de forme prédéfinie, ce qui compte c’est moi et mon discours. Aucun psychiatre et encore moins psychothérapeute ne m’avait donné cette impression auparavant.

         La confrontation au vide. Ici, pas d’échappatoire possible face au vide. Nourriture à heure fixe, pas d’internet ni de télé en continu, impossible de rester au fond de son lit toute la journée à cause du passage dans la chambre (hé oui, pas de verrou dans la chambre ni dans la salle de bain).

        La confrontation aux autres et à la collectivité : le temps étant long, on ne peut pas rester enfermé dans sa chambre sans activité très longtemps. On s’aère dans le parc de la clinique, on y rencontre les autres, ceux qui sont arrivés avant et qui se connaissent déjà. Passage intégration obligé. Mon angle d’attaque pour l’instant : la cigarette. Je voulais arrêter de fumer pendant l’hospitalisation : ce n’est définitivement pas l’endroit pour le faire. Trop de vide à combler, trop d’angoisses qui surgissent. Ici, la cigarette a au moins l’avantage de créer du lien social !

        Ce n’est pas facile d’être là, entourée de ces autres patients qui, comme moi, vont mal. Certaines de mes angoisses en profitent pour émerger: anxiété sociale, peur de l’exclusion, peur du vide etc…

       Je pense malgré tout que c’est une chance d’y être, cette hospitalisation a au moins l’avantage de m’empêcher de m’auto-détruire…

3 commentaires

  1. Je réponds au dernier commentaire quelques mois apres et donc avec une distance suffisante pour ne pas me laisser envahir par la colere. J’avais en effet été très blessée qu’une personne, jusqu’à présent soutenante, mette ainsi en doute la véracité de mes propos et ma légitimité. En effet, quel intérêt pour moi de mentir sur mon propre blog?
    Quoiqu’il en soit, la Maison de Santé de Bellevue, clinique psychiatrique située à Meudon permet à ses patients d’accéder au wifi et donc de se connecter, en toute légalité avec le monde magique d’internet….

    Avis aux adeptes de la suspicion et de la méfiance : passez votre chemin, il n’y a rien pour vous ici ! Merci 🙂

    J'aime

    • Non, j’y suis sortie au bout d’un mois, mon psy référent considérant que je devais reprendre la « vie normale » quitte à refaire une hospitalisation si ça n’allait pas.
      Je suis donc rentrée chez moi début décembre, avec une prescription d’antidépresseurs pour la premiere fois de ma vie.
      Si les 2 premieres semaines ont été constructives (j’étais encore dans la dynamique de l’hospi), je me suis vite repliée dans mon cocon et isolée, reprenant ainsi mes mauvaises habitudes.

      En fait, je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir avancé psychologiquement ni au niveau d’une prise de conscience quelconque. La faute à moi, j’imagine…. Mais par contre, l’hospi m’a permis de faire une coupure dans mon « mal être » et de voir que finalement, lorsque certaines conditions sont réunies autour de moi, je vais très bien !
      Je pense qu’une hospi, dans une bonne clinique, ne peut être QUE bénéfique. Mais le travail doit continuer après. (perso, j’ai perdu un peu la fois dans les psys en tous genres….)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s