Dr Jekyll et Mr Hyde. La folie de mon esprit, non diagnostiqué

Je me réveille. Après avoir vu mon médecin traitant qui a pris 1h pour me parler, me faire rire, relativiser et me faire un « faux » arrêt maladie, j’avais retrouvé le sourire. Ca ne m’a pas empêché le lendemain de faire….. »rien » : entre sommeil, séries tv et hyperphagie…

Et pourtant aujourd’hui, ce dimanche est comme un miracle: j’ai fait du sport, des étirements, retrouvant par là le plaisir de sentir mon corps (autrement que par les tiraillements de mon ventre prêt à exploser ou que par la mastication constante de ma bouche pleine à craquer). J’ai étudié, reprenant le fil de mes études, je me suis enrichie intellectuellement par des lectures savantes, je me suis faite belle pour sortir et profiter de la vie.

J’ai repris le fil de mes obligations administratives, faisant une liste de tout ce que j’ai à faire, j’ai plein de projets en tête, des rendez vous médicaux à prendre, des nouvelles règles de vie (pas beaucoup) que je me promets d’instaurer.

Je reprends vie. J’ai envie de vivre à nouveau.

Vendredi matin, ma psy me qualifiait de dépressive.

C’est à n’y rien comprendre : comment peut on passer en l’espace de quelques jours de la vie à a la mort?

C’est presque comme si j’avais besoin de toucher le fond pour remonter. Ce n’est évidemment pas la première fois, c’est récurrent. Etre simplement bien ne me convient pas. Je plonge pour remonter. Peut-être pour ne pas m’ennuyer? Ou alors parce que je suis bipolaire? Mais le psychiatre du CMP ne pense pas que je sois bipolaire.

Quelle est donc cette base de stabilité émotionnelle qui me fait défaut?

Je m’effraie. Je m’effraie de vouloir mourir, de prier pour mourir, de ne penser qu’à la mort un jour et d’entretenir cette pensée tout en ayant la volonté de vivre le lendemain, des envies, des projets plein la tête.

Je me fatigue aussi, de ce yoyo de l’esprit. Yoyo du mental qui va avec le yoyo de mon corps.

Quid de la poule ou de l’oeuf? Quid du mental ou du corps qui influence l’autre le premier? Est ce parceque j’ai pris soin de mon corps aujourd’hui que cela m’a permis de retrouver la volonté de vivre? Ou bien est ce parceque j’avais déjà retrouvé ma volonté de vivre que j’ai pu prendre soin de mon corps, ce qui a renforcé mon bien être et par conséquent mon envie de vivre?

Corps et mental s’interpénètrent et s’influencent. De nombreuses religions l’ont dit. Cela devrait être un outil: savoir, quand ca va mal, qu’un travail sur le corps peut aider le mental à se sentir mieux.

Et pourtant, il y a comme une envie d’autodestruction. Ou alors est ce simplement un manque criant de confiance qui m’empêche d’être bien ou à peu près, en continu?

Le bouddhisme est la croyance religieuse qui se rapproche le plus de mes convictions et ce pour une raison bien simple: l’imperméabilité des pensées et des sentiments qui est un des 4 sceaux du bouddhisme. C’est un principe que j’expérimente avec souffrance et âpreté quotidiennement.

Je vais méditer ce soir, quelques minutes au moins pour tenter d’apprendre à discipliner mon esprit, qui est folie et chaos.

Je vais me coucher en étant bien ce soir, mais en conservant une sorte d’effroi : celui de la folie de mon esprit, capable de se diriger vers la mort ou la vie, d’un instant à l’autre, sans vraiment de raison tangible, comme un caprice.

Je vais me coucher en priant pour que mes envies de mort ne reviennent pas de suite. Juste avoir le temps d’avancer un peu, de reconstruire. Un petit répis, c’est tout, avant que Mr Hyde, mon alter ego fou à lier, ne revienne me hanter et me souffler à l’oreille de me suicider.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s